top of page
  • Photo du rédacteurXavier

Petite voix intérieure : faut-il l’écouter ?




Une petite voix ?


Oui, cette petite voix qui nous donne des indications, qui nous dit quand nous sommes à notre place 😎 et quand nous sommes à côté de nos pompes 😐, voire carrément en train de passer à côté de notre vie 😨.



Alors pourquoi on ne l’écoute pas ?


Eh bien parce qu’elle n’est pas facile à écouter cette petite voix. Elle dit des choses un peu trop vraies et… un peu trop vite.


Un peu trop vraies, parce qu’elle nous invite souvent à changer, à bousculer notre vie, et ça ce n’est pas si simple.


Un peu trop vite, parce qu’elle met en avant des vérités dont nous n’avons pas encore conscience. Quand notre petite voix nous dit « Tu vois bien que tu n’es pas fait pour ce travail », nous n’avons pas encore envisagé de le quitter…



Apprivoiser sa petite voix


Pour l’apprivoiser, nous devons apprendre à laisser de côté les messages qui ne nous « parlent pas » et sentir ceux qui sonnent justes. Quand nous sentons que les messages raisonnent, nous sommes connectés à notre intuition. Notre petite voix est, en quelque sorte, sa porte-parole.


La bonne nouvelle, c’est que nous connaissons celui qui nous empêche d’être à l’écoute de notre intuition. Le responsable de ce brouillage de ligne est… notre mental !



Désembrouiller la ligne


Notre mental aime les choses qu’il connaît déjà. Il aime les choses qui ne changent pas. À la moindre percée d’une pensée du type « Et si je changeais de travail ? », le voilà qui arrive avec l’artillerie lourde : « Ce n’est pas le moment », « ce n’est pas raisonnable », « et si ça ne marche pas… ».


Dans ces conditions, pas facile d’écouter son intuition… À moins de baisser le volume de notre mental pour augmenter naturellement celui de notre petite voix.



Alors, comment fait-on ?


Les techniques comme la relaxation ou la méditation fonctionnent bien. Et si vous n’êtes pas adeptes de ces techniques, des choses très simples nous aident à débrancher le mental : partir un week-end loin de chez soi, s’offrir un massage, pratiquer un sport, bricoler…


Après ces activités de déconnexion, le tourbillon de notre mental s’apaise et nos idées sont plus simples et plus claires. Il est alors plus facile d’entendre sa petite voix.


« Et si tu changeais de travail ? »


Vous l’entendez ? 😉



Partagez cet article !

Xavier est le fondateur de Reconverso

Ancien Manager RH, il a développé une méthode pour permettre à chacun.e de trouver une voie professionnelle qui lui correspond vraiment, avec une attention particulière au sens et à l'équilibre.

 

En savoir plus !

Photo ronde 2.png

2 cadeaux pour découvrir Reconverso

bottom of page