top of page
  • Photo du rédacteurXavier

Qu'est-ce que le talent ?



A l'origine, le terme "talent" désignait un poids utilisé pour mesurer des quantités d'or et d'argent. Puis le terme a évolué jusqu'à sa définition actuelle.


Quelle est donc cette définition ?


La voici : "Aptitude particulière à faire quelque chose" ou encore "Capacité, don remarquable" (Larousse)


Le talent pourrait donc être un don.



Et qu'est-ce qu'un don exactement ?


Ressortons le dictionnaire : "Talent, disposition, qualité de quelqu'un, que l'on considère comme innés, naturels"


Et si on cherche du côté des synonymes, on nous propose le terme "facilité".


Je trouve ces notions de "don", d' "inné" et de "facilité" très intéressantes.


Le talent serait quelque chose de naturel, qui nous est donné à la naissance.


Le talent, ce serait aussi faire quelque chose "facilement", en tout cas avec plus de facilité que les autres.


Et c'est ça qui fait qu'il est difficile de découvrir ses propres talents. On ne fait pas attention à eux puisque ce sont des choses que l'on fait sans effort. Le plus souvent, c'est notre entourage qui nous fait prendre conscience de nos talents ("Tu as un sens de l'orientation exceptionnelle !" "Ben, comme tout le monde non ?")


Dans l'une des étapes du Parcours Reconverso, on fait justement appel à cet entourage pour avoir un regard extérieur.



Mais si le talent est inné, peut-il se travailler ?


Bien sûr !


Prenons l'exemple d'une personne particulièrement douée pour l'écriture. Elle aura des facilités pour cette activité, mais elle pourra travailler sur son style, sa qualité rédactionnelle ou sa créativité et donc renforcer ce talent.



Peut-on se créer un talent ?


On peut partir de zéro dans un domaine, sans facilité particulière, et devenir très bon, à force de travail. Mais dans ce cas, ce n'est pas le terme "talent" qui est le plus approprié. Ce sera plutôt une force, un atout, une compétence.



Alors justement, quelle est la différence entre un talent et une compétence ?


Un talent peut devenir une compétence. Si, par exemple, vous avez un don pour comprendre les émotions des autres, cette aptitude pourra être considérée comme une compétence dans certaines professions.


Pour autant, une compétence n'est pas forcément un talent. On peut, par exemple, développer des compétences en gestion administrative dans un emploi, sans avoir de facilité dans le domaine. Même en ayant, au départ, une véritable aversion pour ça !


Les compétences, c'est ce que vous savez faire et ce que vous savez "être" (par exemple "je sais être organisé").


Les talents, eux, vous permettent non seulement de "faire", mais de "faire" avec aisance et de manière brillante. C'est quelque chose qui vous différencie, qui fait votre singularité. Et très souvent, ce sont des actions dans lesquelles vous prenez du plaisir.


Et c'est là que les talents deviennent très intéressants dans le cadre d'une reconversion professionnelle ou de la recherche d'un nouveau projet. Identifier ses talents, c'est identifier ses forces singulières, les actions que nous réalisons avec plaisir et brio.


C'est un des éléments que je reproche aux bilans de compétences classiques. Littéralement, faire un bilan de compétences, c'est faire le point sur ce qu'on sait faire. Cette vision des choses a tendance à nous ramener à la case départ, "je sais faire ça, donc je vais continuer à faire ça".


Pour moi, la question à se poser n'est pas seulement celle des compétences, mais surtout celle des talents : quelles sont mes forces singulières ? Qu'est-ce que je prends plaisir à faire ?



Pourquoi le terme "talent" émerge-t-il ces dernières années ?


Il y a plusieurs phénomènes.


D'abord, les entreprises ont des difficultés croissantes de recrutement, donc pour valoriser leurs futurs employés, les "candidats" sont devenus des "talents". C'est quand même plus attirant non ?


Et puis je vois un deuxième élément : on accepte plus, aujourd'hui, la possibilité d'avoir des qualités innées. J'ai le sentiment que, quelques années en arrière, dès qu'on parlait de talent, il fallait très vite préciser " mais c'est principalement du travail hein !". J'ai souvent entendu des phrases du type :"la réussite, c'est 1% de talent et 99% de travail". Comme s'il y avait là un côté rassurant : "si on travaille, on peut arriver à tout ".


Je ne crois pas à cette dernière phrase et d'ailleurs Albert Einstein disait : "Tout le monde est un génie, mais si tu évalues un poisson en te basant sur sa capacité à grimper aux arbres, il va passer sa vie à croire qu'il est stupide." Notre poisson aura beau s'acharner, il n'arrivera pas à escalader un platane. Ce n'est pas là son talent. Si, en revanche, je fais un concours d'apnée avec un poisson, il y a de bonnes chances qu'il gagne !


Bon d'accord, nous ne sommes pas des poissons... Mais certaines personnes peuvent effectivement s'épuiser dans des vies professionnelles où l'on exploite, certes, leurs compétences, mais pas leurs talents, pas leurs forces singulières, pas les actions qu'ils prennent plaisir à faire et qui les animent. Pour reprendre notre analogie du poisson, ils apprennent laborieusement à grimper aux arbres mais seraient bien plus heureux dans d'autres missions.



Des talents singuliers... pour les autres


Identifier ses talents, les reconnaître, les utiliser, c'est se rendre la vie plus facile, plus agréable, c'est se valoriser. Et puis c'est aussi apporter beaucoup aux autres. On est effectivement heureux de profiter du talent des autres (notre ostéopathe, nos artistes préférés, notre boulanger...).


Et vous, quels sont vos talents ?



Pour partager ce post ⬇️

Xavier est le fondateur de Reconverso

Ancien Manager RH, il a développé une méthode pour permettre à chacun.e de trouver une voie professionnelle qui lui correspond vraiment, avec une attention particulière au sens et à l'équilibre.

 

En savoir plus !

Photo ronde 2.png

2 cadeaux pour découvrir Reconverso

bottom of page