top of page
  • Photo du rédacteurXavier

Répondre à la question de Tonton au repas de Noël : "Alors, ça marche le boulot ?"




Cet article, qui sort juste avant Noël, vous propose de répondre à la question de votre tonton, qui ne manquera pas d'arriver à ce fameux repas de famille : "Alors, ça marche le boulot ?"


Je précise, pour bien imaginer la scène, que ce tonton fictif a une vision un peu à l'ancienne du monde du travail. Il a le sentiment que plus personne n'a envie de bosser et qu'on se pose beaucoup trop de questions...


Si ​tout ​se ​passe ​bien ​dans votre vie pro, ​c'est assez ​simple de répondre à cette question. ​Si ​vous ​êtes ​en ​phase ​de ​changement, mais ​que vous ​avez ​déjà ​un ​nouveau ​projet ​​bien ​ficelé, ce ne sera pas très compliqué non plus. ​Mais si vous êtes en pleine phase de doutes, les choses peuvent se corser...


Pour vous aider, dans ce dernier cas, je vous propose de nous questionner sur ce qui a changé dans le monde du travail depuis la belle carrière de votre tonton.


​De mon point de vue, il y a ​trois ​grandes ​évolutions, ​trois ​changements ​majeurs ​qui ​expliquent ​les doutes et, parfois, le ​ras-le-bol ​ressenti par de nombreuses personnes.



L'intensification du travail


​La première grande évolution que je constate est l'​intensification ​du ​travail. ​On ne travaille pas forcément plus, ​et ​d'ailleurs, on ​travaille ​plutôt ​moins qu'avant ​en volume horaire. Mais je veux plus évoquer ici ​l'intensité ​du ​travail au sens de l'énergie ​que ​l'on ​doit ​consacrer ​à sa vie professionnelle. ​J'observe cette intensification auprès ​de ​personnes travaillant dans des ​univers ​professionnels ​très ​différents. ​Aussi ​bien dans ​​le secteur ​privé, ​le ​secteur public, ​les ​services ​de ​santé ou encore les indépendants.


​Alors ​pourquoi tout le monde ressent cette intensification ? ​Il ​y ​a ​différentes ​explications.


Dans le secteur ​de ​la ​santé, ​par ​exemple, cela peut être dû au manque de personnel. ​Dans ​le ​secteur ​public, ​ça peut être le nombre de dossiers ou de projets qui augmentent. ​Pour ​le ​secteur ​privé, ​l'intensification peut venir de la croissance infinie des ​objectifs. Et ​pour ​ce ​qui ​est ​des ​​indépendants, ​on ​pourrait ​penser ​qu'ils ​sont ​libres, ​qu'il ​n'y ​a ​pas ​de ​raison pour que ​leur ​travail ​s'intensifie. ​Ce ​n'est ​pas ​tout ​à ​fait ​le ​cas. Ce ​que ​je ​constate, ​en ​échangeant ​avec ​d'autres ​indépendants, ​c'est ​que nous sommes ​beaucoup ​plus ​nombreux ​sur ​le ​marché ​français ​depuis ​quelques ​années, ​notamment ​depuis ​​2020. En conséquence, ​pour ​se ​démarquer ​et ​trouver ​de ​nouveaux ​clients, ​nous devons ​communiquer ​beaucoup ​plus. ​​Cela ​demande, là aussi, de démultiplier l'énergie consacrée au travail. Peu de secteurs sont épargnés par cette intensification.


Nous avons donc un travail ​qui ​ne ​va ​pas forcément ​déborder ​en ​termes de volume horaire, mais qui ​va ​demander ​une ​intensité, ​une ​énergie dépensée ​très ​forte. ​



Le changement de regard sur le management


Le ​deuxième ​point, c'est ​le ​management ​au ​sens ​large : les managers, dirigeants, actionnaires, décideurs. ​


Là aussi, ​je constate ​un ​vrai ​changement. Ce changement est surtout lié au regard que l'on porte sur ce management.


Notre regard va être plus aiguisé. Nous avons un seuil ​de ​tolérance ​beaucoup ​plus ​bas vis-à-vis d'un ​management ​défaillant, ​voire, dans certains cas, d'un management ​toxique. ​On ​va ​avoir ​beaucoup ​plus ​de ​mal ​à ​accepter ​des ​décisions ​qui ​viennent ​"d'en ​haut" ​et ​qui ​nous ​semblent ​incohérentes. ​​Je ​ne ​le ​dis ​pas ​de ​manière ​négative, ​je ​pense, ​au ​contraire, ​que ​c'est ​quelque ​chose ​de ​très ​positif. ​Le ​fait ​d'avoir ​un ​seuil ​de ​tolérance ​plus ​bas est lié au fait qu'on ​se ​pose ​de ​bonnes ​questions, que ​nous sommes ​plus ​vigilants ​à ​notre ​santé et notamment à ​notre ​santé ​mentale. ​Lorsqu'on subit ​​des ​décisions ​incohérentes, ​des ​objectifs ​inatteignables, ​nous allons clairement ​les ​remettre ​en ​question. ​On ne se dit plus "c'est comme ça".



La quête de sens


​Et ​le ​troisième point que j'observe est la question du sens, et de son revers : la perte de sens.


​Là ​aussi, ​c'est ​certainement ​une ​question ​que l'on ​se ​posait ​moins quelques ​décennies ​en ​arrière. ​En caricaturant un peu la vision de notre fameux tonton, le sens était secondaire à son époque. ​Le plus important, ​c'était d'avoir ​un contrat rassurant, ​​un ​salaire ​correct, ​et peut-être ​une ​certaine ​reconnaissance ​sociale. ​Tout ​cela, ​aujourd'hui, ​a ​​volé ​en ​éclats. Nous voyons les choses ​​différemment. ​La question du sens n'est plus secondaire dans ​notre ​travail. C'est devenu une condition indispensable.


Concrètement, le sens peut venir du sentiment d'utilité, ​du fait de ​sentir ​qu'on ​apporte ​des ​choses ​aux ​autres, ​à ​la ​société. ​​Si ​on ne trouve pas ce sens dans son activité professionnelle, ​on peut se sentir "désaligné" ​avec ​ses ​valeurs, ​avec ​ses ​aspirations, ​avec ​ce ​que l'on ​croit. Et tout cela peut créer ​un ​décalage ​​difficile à ​supporter.



Tonton a peut-être raison, on se pose trop de questions non ?


L'intensification du travail, un regard plus critique sur le management et une potentielle perte de sens peuvent créer des situations de "ras-le-bol".


Traverser ces périodes de doutes n'est, bien sûr, pas agréable, mais il en ressort souvent des choses très positives. Le fait de se poser des questions sur notre rapport au travail nous pousse à chercher une vie pro qui nous correspond mieux. Une vie pro avec plus d'équilibre, ce qui peut être une bonne nouvelle pour nous et aussi pour nos proches. Une vie pro avec plus de sens, ce qui peut être une bonne nouvelle pour la société !


Donc non, vous ne vous posez pas trop de questions et même votre tonton comprend maintenant les évolutions du monde du travail et de vos aspirations. 🥸



Pour partager cet article ⬇️

Xavier est le fondateur de Reconverso

Ancien Manager RH, il a développé une méthode pour permettre à chacun.e de trouver une voie professionnelle qui lui correspond vraiment, avec une attention particulière au sens et à l'équilibre.

 

En savoir plus !

Le programme offert

Cadeau de bienvenue !

Vous avez envie de changer de vie pro et vous souhaitez obtenir des premiers conseils dès aujourd'hui  ?  

Inscrivez-vous pour recevoir un email conseil, chaque matin, pendant 8 jours. C'est le premier pas pour enclencher le changement !

bottom of page