top of page
  • Photo du rédacteurXavier

Reconversion dans la musique. Interview de Victor : « Vivre de sa passion, c’est possible"















Pour le Podcast Nouvelle voie, j’ai eu la chance d’interviewer Victor, qui a connu des vies professionnelles bien différentes.


Il a commencé en tant que commercial, avant de bifurquer dans le secteur social durant près de 15 ans, puis de se reconvertir dans la musique en créant sa propre activité.


Durant l’interview, Victor nous explique comment il a fait ses choix, il nous parle de son épanouissement aujourd’hui mais aussi des difficultés qu’il a rencontrées durant son parcours.


Sa ligne directrice : faire ce que l’on aime en accordant une place importante à l’éthique.



Voici la retranscription d'une partie de l'interview :



Victor, pour toi, que signifie « trouver sa voie » ?


Pour moi, trouver sa voie, c’est essayer différentes choses, passer par différents métiers pour trouver ce que l’on aime. Et puis il y a une chose très importante dans ma conception du travail, c’est d’être en accord avec son éthique personnelle. Dans ma vision, « trouver sa voie » ce n’est pas chercher une fonction prestigieuse, c’est trouver un travail qui nous donne envie de nous lever le matin, en étant en accord avec soi-même.



Quelles sont les grandes étapes de ton parcours ?


J’ai d’abord travaillé à l’usine où j’ai rencontré des personnes intéressantes mais, très rapidement, je me suis dit que ce n’était pas fait pour moi, que ça ne me plaisait pas et qu’il était important que je trouve un travail qui me plaise, pas juste « un travail pour travailler ».


Ensuite, après un BTS « Force de vente », je suis devenu commercial, d’abord dans le recouvrement puis dans la vente de duplicopieurs. J’appréciais le côté relationnel de ces métiers, mais j’avais un problème : je n’aimais pas vendre ! Mon manager m’a dit « on n’avait jamais vu des résultats aussi mauvais » et bizarrement ça m’a rendu fier ! Fier, parce que mon objectif n’était pas de vendre, mais d’aider les gens, notamment dans le recouvrement où tu contactes des personnes qui ont du mal à payer leurs factures. Pour ces personnes-là, j’essayais de trouver des solutions, mais je n’avais aucune envie de leur vendre quoi que ce soit !



Alors, tu t’es dit que ce métier n’était pas fait pour toi…


Exactement. Et en même temps le fait d’aider les gens me plaisait alors, je me suis dit « il faut continuer à le faire ». Et c’est comme ça que je me suis orienté dans le secteur social.



Ça te correspondait plus ?


Ah complètement ! L’objectif n’était plus de discuter pour te vendre un truc, mais de discuter pour t’aider. Et ça change tout ! Donc dès le départ, je me suis senti bien, dans un environnement qui me convenait beaucoup mieux que le commerce.


Je suis resté 14 ans dans ce secteur, principalement dans l’animation auprès de personnes en situation de handicap. Ça a été riche, mais les dernières années, je sentais de l’usure, de la fatigue et même un risque de burn-out. Les responsabilités devenaient de plus en plus importantes, l’investissement personnel aussi. Lors d’une visite médicale, on m’a dit « Monsieur, il faut vous arrêter », ça a été un déclic et je me suis dit qu’il ne fallait pas aller dans le mur, il fallait trouver autre chose.



Quelle a été cette « autre chose » ?


C’est ce que je fais aujourd’hui. J’ai créé ma micro-entreprise et je fais différentes activités liées à l’une de mes passions : la musique et notamment les percussions. Concrètement, je continue à faire de l’animation auprès de publics en situation de handicap, mais uniquement autour de la musique, j’anime des séminaires d’entreprises, des ateliers de cohésion d’équipes et je donne des cours.


J’ai lancé mon activité il y a 3 ans et j’arrive à en vivre aujourd’hui, même à gagner plus qu’avant en tant que salarié. Je suis très content de ma situation d’aujourd’hui. Je me rends compte que le travail ça peut être cool ! Ce n’est pas forcément quelque chose de pénible, mais ça peut être du plaisir.



Pour toi, on peut donc vivre de sa passion ?


Bien sûr ! J’encourage même les personnes à le faire. Si tu aimes cuisiner, tu peux en faire ton métier. Tu as une passion pour le bois ? Tu peux aussi en faire ta vie pro ! C’est super important de faire quelque chose qui nous plait.


Un conseil à donner aux personnes qui cherchent leur voie ?


Se faire confiance et bien s’entourer. Se faire accompagner aussi me paraît important, j’ai effectué un bilan de compétences avant de m’orienter dans le secteur social et ça a été un moment important, ça m’a conforté dans mes choix.



🎧 Pour écouter l’interview complète de Victor sur le podcast Nouvelle voie, c'est ici.


Xavier est le fondateur de Reconverso

Ancien Manager RH, il a développé une méthode pour permettre à chacun.e de trouver une voie professionnelle qui lui correspond vraiment, avec une attention particulière au sens et à l'équilibre.

 

En savoir plus !

Le programme offert

Cadeau de bienvenue !

Vous avez envie de changer de vie pro et vous souhaitez obtenir des premiers conseils dès aujourd'hui  ?  

Inscrivez-vous pour recevoir un email conseil, chaque matin, pendant 8 jours. C'est le premier pas pour enclencher le changement !

bottom of page